Recevez les nouveaux articles dans vos courriels!
Abonnez-vous

Les bruits que j’aime

Les bruits que j’aime

Il paraît que pour donner de la vie à un texte, il faut y glisser les 5 sens. C’est un problème: je me sens souvent détachée du monde physique et c’est quand je m’accroche aux sensations que tout me semble irréel.

Quand j’ai vu le thème du Défi Listes de Zenopia cette semaine, j’ai tout de suite pensé que ce serait pour moi un vrai défi qui me forcerait à explorer un des cinq sens: l’ouïe. En effet, Cécile nous demande de dresser la liste des bruits qu’on aime.

En prime, ça me donne un sujet d’article pour me sortir de ce syndrome de la page blanche!

  • Un classique: la respiration de mon fils quand il dort. Je dirais bien, comme Cécile, que c’est le seul moment où il ne parle pas, mais ce serait mentir… Arthur parle dans son sommeil.
  • Le cliquetis des touches d’un clavier d’ordinateur portable.
  • Même si je ne bois plus de café, j’adore les sons qu’émet un percolateur, surtout dans une maison silencieuse.
  • Le premier cri annonciateur de la faim chez un nouveau-né. Ça peut paraître con, mais j’avais immédiatement identifié ce son quand Arthur est né et ça avait beaucoup facilité les premiers mois. Ah! ma fierté quand j’ai vu cette vidéo et que j’ai eu la confirmation que je n’avais rien imaginé:

  • Les petits pieds nus sur le plancher.
  • Les ronronnements.
  • Les miaulements de Cayenne, mon «bébé». C’est un son si doux, juste un peu rauque, qui donne parfois l’impression qu’elle a une extinction de voix… jusqu’à ce qu’elle crie pour me faire comprendre qu’elle veut que je la prenne dans mes bras. Un bébé, je vous dis.
  • Et pour finir avec les bruits de chat: les ronflements étonnamment forts de Docteur, mon chat roux.
Docteur et Cayenne, avec en arrière-plan Capitaine et Azazel
  • Le crayon qui glisse sur le papier.
  • Les feuilles qui frémissent dans la brise d’été.
  • Nos pas dans la neige.
  • Le bruit des pages d’un livre qu’on feuillette.
  • Une chute, une cascade, des rapides…
  • Le crépitement d’un feu.

À l’exception du bruit d’un fort courant d’eau, je remarque que les bruits que j’aime sont généralement des bruits doux, audibles seulement dans le calme. J’ai une préférence pour ces sons qui ne prennent pas tout l’espace, qui n’interrompent les pensées que si on décide de les interrompre.

Je vous laisse avec mon plus récent coup de coeur musical, découvert grâce à la série 13 Reasons Why. C’est tout de même rare que ce que j’aime le plus dans une série, c’est la bande son!

P.S.: N’hésitez pas à vous inscrire à ma newsletter! Vous ne recevrez pour le moment que des notifications à la publication de mes articles, mais j’aimerais éventuellement envoyer des courriels avec du contenu exclusif!

La photo à la une a été trouvée ici.

1 Comment

  • 1 année ago

    Contente de t’avoir un peu inspirée 😉
    Je suis comme toi : l’ouïe est vraiment un sens que j’ai tendance à « négliger » un peu… Merci pour ta participation 🙂 Bisous (et tes chats sont très beaux <3)

Leave a Comment

Leave A Comment Your email address will not be published