Pourquoi j’écris

1998. J’avais 7 ans et, pour la première fois, je vivais un deuil. Pour la première fois, j’apprenais que les monstres existent aussi dans la vraie vie et que parfois, les papas tuent leurs enfants pour empêcher la maman d’en avoir la garde.