Recevez les nouveaux articles dans vos courriels!
Abonnez-vous
Le thé du dimanche [1] Yoga, allemand et lilas

Le thé du dimanche [1] Yoga, allemand et lilas

Le thé du dimanche [1] Yoga, allemand et lilas

Ah! Vous êtes là! Entrez, entrez. Ne faîtes pas trop attention au désordre, assoyez-vous, il y a de la place pour tout le monde.

Vous préférez du thé noir ou une tisane? J’ai ce thé qui s’appelle Lady Marmelade, au goût tout doux, légèrement sucré et qui sent les bonbons. Ça vous intéresse?

Je ne vous ai pas donné de nouvelles depuis quelques semaines. Ce silence n’était pas volontaire: je ne savais pas quoi vous dire, j’avais même l’impression de ne plus savoir écrire. Mes mains restaient figées au-dessus du clavier, tout comme mon stylo restait immobile sur la page de mes carnets.

Puis, j’en ai eu assez de ce silence. J’ai donc décidé de vous inviter à prendre le thé pour vous parler de ci, de ça, sans la pression d’écrire un article parfait.

N’hésitez pas à me parler de vous dans les commentaires! Pour être honnête, j’ai manqué d’assiduité quand il venait le temps de vous répondre par le passé. Je veux y remédier, et je vous promets que je ne laisserai plus vos commentaires sans réponse.

Thé du dimanche - Yoga, allemand et lilas

Le yoga

Après pas mal d’introspection, je crois avoir trouvé la cause de mon syndrome de la page blanche. Ce n’est pas un manque d’inspiration, c’est un trop-plein. Ma liste d’idées (pour mes articles et pour mes histoires) s’étend sur des kilomètres. Par où commencer? Comment puis-je savoir si cette idée est la bonne, ou s’il est préférable de la laisser pour y revenir plus tard?

J’ai donc besoin de faire le vide et de réapprendre à choisir mes priorités.

C’est comme ça que j’ai recommencé à faire du yoga. Tout doucement, dans le confort de mon salon.

Se recentrer sur sa respiration, prendre conscience des sensations et des limites de son corps, ralentir. J’ai autant de flexibilité qu’une statut de marbre, mais ce n’est pas ça l’important.

J’aime beaucoup les vidéos pour débutants d’Adriene (en anglais). Les explications sont claires et Adriene nous rassure si notre forme est imparfaite. Le ressenti a priorité, la forme viendra avec la pratique.

Ça ne fait que quelques jours que je m’y suis remise. J’avais oublié à quel point j’aimais ça. Je suis toujours tendue. Même quand j’essaie de m’endormir. Une séance de yoga me décrispe, et malgré que cet effet ne dure jamais longtemps, c’est merveilleux.

Pratiquez-vous le yoga? Sinon, quelles sont vos activités préférées pour prendre soin de vous?

L’allemand

Ça peut surprendre, mais je la trouve belle, cette langue aux sonorités dures.

Apprendre l’allemand grâce à Duolingo est le deuxième défi que je me suis lancé cette semaine. Ça fait longtemps que j’ai envie de m’y mettre. «Je suis trilingue», ça a du style, vous ne trouvez pas? Et comme ça fait une éternité que je ne vais plus à l’école, j’avais envie d’apprendre quelque chose tout court.

J’ai lu quelque part qu’il était conseillé d’utiliser Duolingo sur un ordinateur plutôt que sur un téléphone. En effet, le site web apporte des explications à chaque unité, chose absente de l’application. Je fais donc les exercices sur mon téléphone et je complète en allant lire la section «Conseils» de l’unité.

Je prends des notes dans un cahier, aussi. Avez-vous remarqué qu’on se souvient mieux de ce qu’on a écrit à la main que de ce qu’on a lu passivement? Apparemment, c’est parce que le cerveau est davantage mis à contribution. Un autre avantage de prendre des notes: on peut aller les relire en cas de trou de mémoire.

Pour terminer, quand on utilise Duolingo, il faut s’attendre à des phrases hyper utiles du genre:

Le thé du dimanche... ou l'huile, tout dépend

Que serait l’apprentissage d’une langue sans petites phrases ridicules?

Combien de langues parlez-vous? Avez-vous déjà utilisé Duolingo?

Les lilas

Je n’ai pas grand chose à vous dire sur le sujet. C’est la fin du mois de mai et les lilas sur le terrain de ma maison se réveillent:

Ce sont mes fleurs préférées. C’est toute une chance que j’ai d’avoir emménager dans une maison entourée de cinq de ces arbustes! Nous avons un pommier aussi:

Photo prise par Sam

Le seul désavantage à avoir autant de fleurs autour de chez nous, c’est que nous sommes envahis par les abeilles. J’ai fait la gaffe d’expliquer à Arthur qu’on ne doit pas essayer de les attraper, sinon elles peuvent nous faire mal. Du coup, il en a peur, même quand elles sont à plusieurs mètres de lui. Je vous dis que c’est plaisant aller dehors avec lui…

Vous avez des trucs pour calmer sa peur, au fait?

Il ne reste plus de thé

Alors voilà. J’ai conquis la page blanche! Je ne sais pas si ça va devenir un rendez-vous hebdomadaire ou si je vais réserver ce thé du dimanche aux semaines où l’inspiration ne vient pas… Dîtes-moi ce que vous en pensez en commentaire!

À bientôt!

Thé du dimanche: yoga, allemand et lilas

À lire aussi

2 Comments

  • 2 années ago

    Très bonne idée ce petit thé du dimanche !
    Belle semaine

    • 2 années ago

      Merci pour ton commentaire, Cécile. Belle semaine à toi aussi!

Leave a Comment

Leave A Comment Your email address will not be published